10 avril 2019 Conseils

L’importance du soutien social

Selon certaines études, moins une personne ayant vécu un événement traumatisant se confie à ses proches, moins elle assimile l’événement et plus elle est à risque de développer un trouble de stress post-traumatique (TSPT). À l’inverse, le fait de parler à ses proches de l’événement contribue à mieux gérer les émotions et à mieux rationaliser le tout. D’être capable de parler de l’événement à ses proches constitue donc un grand pas en avant vers un rétablissement.

L’implication d’un proche dans le traitement du TSPT demeure une voie prometteuse pour améliorer la qualité de son soutien mais aussi l’état psychologique de la victime. Une intervention de psychoéducation de quelques séances seulement avec un proche (par exemple, avec le conjoint ou la conjointe) augmente l’effet positif de la thérapie cognitivo-comportementale!

Les séances de thérapie avec les proches ont comme objectif :

  • de modifier leurs perceptions
  • de leur apporter du soutien
  • de favoriser leur compréhension des réactions de la victime
  • de renforcer leurs liens ou améliorer leurs interactions avec la victime

Très souvent, le fait de parler à l’entourage (par exemple, famille, amis, collègues), d’exprimer ses craintes, ses émotions et ses inquiétudes constituent d’excellents moyens qui permettent de dédramatiser l’événement traumatisant, de trouver des solutions, et même de faire ressortir des conséquences positives à la suite d’un événement qui, de prime abord, semble catastrophique.

Cependant, les proches ne savent pas nécessairement quoi faire pour aider la personne ayant vécu un événement traumatisant et ceci est tout à fait normal. Les proches adoptent intuitivement certains comportements qui peuvent s’avérer utiles lors d’événements stressants normaux. Toutefois, les événements traumatisants et les conséquences qu’ils entraînent sont de nature différente et peuvent entraîner des réactions de stress beaucoup plus intenses. Conséquemment, les comportements de soutien habituels peuvent s’avérer insuffisants et peuvent même nuire au bien-être de la victime et ce, même si l’intention était bien positive au départ.

En lire davantage

Études en cours

12 février 2020 Études en cours

Recherche de participants pour une étude en cours

Optimisation de la thérapie cognitivo-comportementale axée sur le trauma pour le traitement du stress post-traumatique et[...]

Lire plus
12 février 2020 Conseils

Facteurs influençant la qualité du soutien social d’une personne atteinte de trouble de stress post-traumatique

La recherche a démontré l’importance du soutien social en tant que facteur de protection face au trouble de stress[...]

Lire plus
5 février 2020 Conseils

Prédicteurs de la qualité de vie suite à une thérapie cognitivo-comportementale

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) a émergé comme étant une des thérapies les plus efficaces afin de contrer[...]

Lire plus