Constance Boulé

Sous la supervision de Dr Steve Geoffrion

Étudiante à la propédeutique en psychoéducation | Université de Montréal

Constance est une étudiante à la propédeutique en psychoéducation de l’Université. Elle s’implique au CÉT depuis l’automne 2022 en tant qu’agente de recherche. Elle entamera sa maîtrise en psychoéducation (profil mémoire et stage) à l’automne 2023 sous la supervision de Dr Steve Geoffrion. Ses intérêts de recherche portent sur l’impact des pathologies anxieuses, notamment le trouble de stress post-traumatique (TSPT). Cela dit, son projet de mémoire portera sur les facteurs de risque et de protection associés aux trajectoires des symptômes de TSPT chez les pompiers. Elle a également pour objectif de poursuivre ses études au doctorat en psychoéducation.

Renaud Dufour

Sous la supervision de Dr Steve Geoffrion

Étudiant au doctorat en psychologie | Université de Montréal

Renaud est un étudiant au doctorat en psychologie sous la supervision de Dr Steve Geoffrion. Ses intérêts de recherche touchent à l’influence du sexe et du genre dans le réseau de la santé et des services sociaux. En particulier, il s’intéresse à la manière dont le sexe et le genre des travailleur.e.s du care influencent les effets de l’adversité au travail et du stress chronique sur leur santé et bien-être. Sa thèse doctorale portera sur l’influence du sexe et du genre sur le stress occupationnel et ses conséquences chez les travailleur.e.s de la santé du Québec, entre autres en contexte de pandémie. Par ailleurs, il a développé dans les dernières années des compétences sur la thématique de l’intervention assistée par l’animal comme pratique novatrice dans les services sociaux.

Isabelle Laguë

Sous la supervision de Dr Steve Geoffrion

Étudiante au doctorat en psychoéducation | Intervevante en premiers soins psychologiques | Université de Montréal

Isabelle est une étudiante au doctorat en psychoéducation sous la supervision de Dr Steve Geoffrion. Elle s’intéresse à la bonification de la supervision en contexte de protection de la jeunesse, afin d’améliorer le soutien psychologique des intervenants ainsi que leurs superviseurs. Ses intérêts de recherches portent plus largement sur le trauma complexe, les approches d’intervention axées sur l’attachement et/ou tenant compte des traumatismes, la santé psychologique des professionnels en relation d’aide ainsi qu’à la pratique réflexive.

Victoria Lavallée

Étudiante à la maîtrise en psychoéducation | Université de Montréal

Victoria est actuellement étudiante à la maîtrise en psychoéducation à l’Université de Montréal et elle rédige son mémoire au Centre d’étude sur le trauma. En ce sens, son sujet de recherche porte sur l’expérience de l’imputabilité chez les intervenant.es en protection de la jeunesse. De façon plus spécifique, elle s’intéresse à la manière dont ils définissent l’imputabilité, les impacts de ce concept sur leur santé mentale, ainsi que les diverses stratégies qu’ils utilisent afin de s’y adapter. Ainsi, de façon plus large, elle s’intéresse à la santé mentale des intervenant.es, particulièrement en ce qui a trait au stress post-traumatique et l’épuisement professionnel.

Jasmine Paquette

Sous la supervision de Dre Christine Genest

Étudiante à la maîtrise en sciences infirmières | Université de Montréal

Jasmine est une étudiante de première année à la maîtrise en sciences infirmières sous la supervision de Dre Christine Genest – volet expertise clinique, à l’Université de Montréal.  Elle travaille depuis bientôt trois ans au CHU Sainte-Justine sur l’unité mère-enfant. C’est en côtoyant les familles issues de milieux de vie variés, qu’elle a développé un intérêt pour la clientèle des mères adolescentes. Elle s’’intéresse donc à étudier les effets sur la santé mentale des adolescentes au regard de leur expérience de la périnatalité.

Nevena Popova

Étudiante au baccalauréat en psychologie | Université de Montréal

Nevena est une étudiante de 2e année au baccalauréat en psychologie à l’Université de Montréal. Elle s’implique au CÉT depuis l’automne 2022 en tant qu’auxiliaire de recherche. Ses intérêts de recherche portent notamment sur le stress post-traumatique, la violence conjugale, et les agressions sexuelles. Son objectif est de poursuivre ses études au doctorat en recherche et intervention en psychologie clinique.